dimanche 6 septembre 2009

Vintage (ou l'histoire d'une éternelle collectionneuse)

Du plus loin que je me souvienne (ça ressemble à du Barbara, je sais), j’ai toujours collectionné.
A 5 ans, les billes.
A 10 ans les boîtes de soda et les papiers de chewing-gum Hollywood (ma mère peut en témoigner !!!).
A 13 ans les papiers à lettre (ornés, au choix, de petites fleurs, petits cœurs, petits lapins, petites Sarah Kay..).
A 14 ans, les mauvaises notes et mauvaises appréciations (mon père peut en témoigner !!!).
A 17 ans les garçons les briquets et boîtes d’allumettes.
A 20 ans, les miniatures de parfum.
A 28 ans, les objets de bar (tasses, verre, mélangeur, cendrier, plaque émaillée, etc…), avec une préférence pour ceux siglés Noilly Prat (tout ça parce que j’avais trouvé dans le grenier de mes grands-parents un seau à glaçons en verre de cette marque, il faut bien une 1ère pièce à une collection).
A 36 ans bien tassés, me voici partie à la chasse (car le plaisir est dans la recherche autant que dans la possession) aux jouets, vintage de préférence, pour le Poupilou.
De mars à octobre, j’arpente consciencieusement un vide-grenier par week-end, et ce qui est bien avec ma dernière lubie, c’est qu’elle est facile à satisfaire et peu onéreuse !!!

Dimanche dernier, la pêche fut plutôt bonne.

Un domino-puzzle sur le thème des voitures (années 70, le père est encore plus ravi que le fils je crois ! Y’a même ma première voiture, tout ça me met un coup de vieux la pêche ;-) )
Le jeu est complet, surréaliste pour la maman que je suis, tant le Poupilou qui sévit ici perd, casse, sème, éparpille, détourne, mélange, tout ce qui tombe sous sa main !




Un bébé little-people et son cheval à bascule (1972)


Un dernier jeu, dont j’ai oublié le nom (si vous savez, laissez moi un commentaire, merci !!!), tout aussi charmant (1990 - pas vintage, mais tout de même, bientôt 20 ans)


Et pour finir, je ne résiste pas au plaisir de vous montrer le superbe bureau-pupitre trouvé il y a quelques semaines, même s’il est encore dans son jus pour l’instant !

Il a des formes plutôt rondes qui me font penser aux meubles des années 50, il est équipé d’une ardoise, d’une « boîte-plumier » sur toute sa largeur (cachée sous le plateau) et il se rabat complètement.
Il y a du boulot, mais pour quelques euros, quel potentiel !!!




Voilà, maintenant vous savez où me trouver le dimanche matin !



Un dernier mot sous forme d'avis à celle qui prépare également un cadeau home made pour l'occasion : la Susanne est ter.mi.née !! A voir très prochainement, dès qu'elle sera offerte et au plus tard dans une semaine...

3 commentaires:

maricle a dit…

héhéhé! je me reconnais bien là!
un vide-grenier par semaine! comme vous m'dam!
hihihi!
bises

{fRed} a dit…

tu vas offrir ta susanne sans moi car je n'ai même pas entamé mon cadeau, j'ai baissé les bras hier après-midi après avoir quasi fini l'encours de Z. mais cassé l'aiguille de la MAC........:-(

magpresse33 a dit…

Oui mais nous, quand est ce qu'on le vide, le grenier ?