vendredi 28 août 2009

Eh oh, tu n'as que 2(2) mois j'te rappelle !

J'ai lu, compulsé, organisé dans ma p'tite tête, tout un tas d'informations sur l'éducation, cherchant selon l'humeur et le contexte, réconfort, réponses, idées, confortation.
Ce n'est donc pas comme si je n'étais pas prévenue.
La phase d'opposition, tout ça, tout ça...
Et bien je vous l'annonce tout de go : on a beau s'y attendre, on n'en est pas moins désarmée quand la salve de "non", "pousse toi", "aime pas ça" et autre "veux pas ça moi" vous tombe dessus comme un troupeau de mammouths en pleine charge !

C'est que moi, voyez vous, j'en suis encore à regarder mon fiston comme s'il était né avant-hier.
Il faut croire qu'il a grandi plus vite que sa môman...ouais, je sais, je suis là à me lamenter sur ce qui relève d'une banalité exemplaire. Mais je m'en fiche de savoir que tous les enfants sont comme Poupilou et toutes les mamans comme bibi...mon bébé garçon était censé zapper la période "colères", j'avais tout organisé dans ma p'tite tête, j'vous dis !!!

Rahlala, au lieu de quoi, il se vautre en plein dedans.

Et que j'te pique une crise parce que j'arrive pas à remettre la casquette sur la tête du playmobil-policier, et que je te refuse de manger le plat amoureusement cuisiné par maman, et que je ne veux plus aller au lit, et que j'te passe ma journée à chouiner des "viens, maman, viens" (en réalité, ça ressemble plutôt à "bien, mamang, bien") et que, et que, et que...ça ne va donc JAMAIS !!!!
C'est qu'il en arriverait presque à déclencher des engueulades père-mère ce p'tit monstre.

Retour à la case départ : rouvrir ses livres, se rappeler des mots-clés : phase "normale" de l'affirmation de soi, ne surtout pas provoquer de blocage sur la nourriture, ne pas crier, ne pas montrer qu'on est plus fort que lui...bref, se souvenir que Madame Zenitude est notre meilleure alliée.
Et profiter, choyer, mentaliser (pour les jours de disette !) les moments sereins, amoureux, cajoleurs, joueurs.

Et quand vraiment plus rien ne marche, donner un gâteau*





*nan, j'déconne, la gourmandise n'est pas une arme d'éducation massive (quoique), juste un vilain défaut partagé par Poupilou et sa mèèèèère !

4 commentaires:

{fRed} a dit…

comme l'impression que poup'ilou le mange en cachette son gâteau..trop drôle !
comment fais tu pour rester zen, parce que Z. fait déjà ses crises et dit Nan!, et moi je crise 2X plus, à cause d'elle et de moi....bouhhh

Peggy a dit…

excellent ! tu es dans le juste ! moi ça fait un bail maintenant que j'attends cette fameuse période dite de latence, atteinte vers 5 ans !!!

aurélie a dit…

je me marre, parce que le mamang viiiiiiiiiin! d'un ton péremptoire qui ne tolère aucune attente, je l'ai aussi...

angeeza a dit…

C'est loin tout ça pour moi ! Et c'est passé tellement vite !