samedi 8 mai 2010

Des débuts...qui commencent par la fin !

Je me suis enfin décidée, avec un peu de temps devant moi, soit une semaine de vacances à Pâques, moultes soirées TV pour choisir le modèle (et encore avant moultes pour choisir le livre, c'est n'importe quoi !!!), une sieste pour décalquer le patron (et là, déjà, tu réalises un exploit pour repérer LE modèle choisi dans toutes ces lignes qui s'entrecroisent), une sieste pour couper le tissu et cogiter sérieux sur les schémas. Car j'ai beau lire ici ou là que les explications Burda c'est de l'hébreu, pas matheuse pour deux sous, mon adage à moi serait du genre "un long discours alambiqué vaut mieux qu'un bon schéma", tu vois ? Alors, forcément, avec du japonais, exit la littérature et débrouille toi avec quelques dessins...Ah oui, au cas où tu n'aurais pas compris, je parle d'une grande première en couture japonaise !!

Bon, le décor étant planté, je te rassure tout de suite, je ne me suis pas attaquée au modèle le plus compliqué, non, non, je crois même que j'ai perdu passé 6 épisodes de Desperate Housewives pour modestement jeter mon dévolu sur le truc le plus fastoche du SDB 1 (et oui, le numéro 1, je suis quasi has been, j'assume, j'ai bientôt 38 28 ans ça doit être pour ça !).

Le Z. (tu vois, tu ricanes !).

Ici, normalement, tu as toutes les clés pour comprendre le titre de mon billet, sic !

Mais ce modèle, faut pas croire que je l'aime uniquement parce qu'il contient 6 pièces de tissu et 5 schémas de montage, non pas que. Je le trouve joli aussi, surtout ces manches papillon (has been je t'ai dit !).




Tu veux le voir ? Mais si tu veux le voir !

Gros plan sur le tissu, acheté la même semaine (folle semaine !) au marché St Mich', à 2 euros le mètre, un beau coton tout léger, parfait pour la saison :


La petite blouse Z, que je me suis payée le luxe de modifier un peu (incredible, j'ai froncé le bas ! Et j'ai aussi pris un biais et un ruban contrastant, mais d'où me viennent toutes ces idées, c'est diiiinnnnnngue !) :


La petite blouse chérie, portée, dedans et dehors, soyons fou hein !!!

Et bien je vais te confier un truc que jamais personne ne t'a dit sur la couture japonaise : je n'ai jamais vu des modèles qui taillent aussi bien, ici c'est une taille 11, petites marges de couture (tu as vu comme je maîtrise, huhu), ça s'emboîte comme papa dans maman nickel, un vrai régal à coudre, une addiction !!!

PS : tu ne m'en voudras pas d'employer le tutoiement gentil lecteur, mais comme TU es toujours de ma famille ou presque, je me permets, hein...

...

3 commentaires:

Magali a dit…

Plus d'une semaine que j'attends pour la voir...Elle est trop belle ta blouse!!!Mais qu'est-ce que c'est que cette famille hyper douée pour la couture qui pose la clope à la main?!!!

{fRed} a dit…

Comme l'impression que tu me voies pendant que je te lis, avec ton tutoiement. Un nouveau style qui te vas bien !
Bon, sinon, je le redis "trop belle ta blouse, dehors comme dedans, au boulot comme le week-end" !!!
Bises du dodo, j'en peux plus, je veux me reposer

Smichkine a dit…

elle te va drôlement bien ! bravo